Éclats de vie // Jacques Weber

Mise en scène et interprétation : Jacques Weber

« Être seul sur scène … Depuis près de quarante ans cela fut pour moi une sorte de récréation personnelle indispensable entre les grands rôles qu’ils m’étaient donnés d’interpréter. J’arrivais sur le plateau libre, joyeux, si joyeux de travailler en public à mains nues, sans décors sans costumes, la mémoire grande ouverte, le cœur qui fait boum boum comme dans une chanson de Trenet, la joie de partager les sourires, les grands rires, les larmes, les choses de la vie. Molière y rencontrait l’homme aux semelles de vents, Shakespeare croisait Duras où Becket, Raymond Devos, Courteline ou Arthaud, Flaubert qui gueulait contre Lamartine (à qui « la couille manque » disait-il) retrouvait notre grand Hugo rebelle et grand père, lyrique et tonitruant, gavroche et pair de France. Brel passait par là, Ferré, Barbara, Rodagil comme Offenbach, Johnny où le petit Mozart le rejoignait. Tout était possible, tout était élaboré et libre structuré et improvisé, il m’arrivait de chanter les autres ou sans le dire mes propres textes. Il me semblait que ces rencontres de toutes les époques, de tous les styles, ces télescopages travaillés et sauvages recomposaient ce puzzle si mystérieux « des éclats de vie ».

Le spectacle s’adresse à tous et par le jeu des improvisations et des commentaires Shakespeare, Molière, Devos et « les autres » descendent du piédestal trop souvent intimidant de la renommée, ils sont plus proches et sans être familier nous parlent de près. Jamais leurs noms n’étaient prononcés, leurs mots nus touchaient ainsi vierges de tout à priori ou références. J’ai décidé de revenir me promener en littérature, en chansons, en théâtre en vers en prose dans le grand bazar des siècles et des rêves, tout cela avec vous, devant vous, parmi vous. Il ne sera question que de se réchauffer cœurs et âmes corps et âmes, de s’émouvoir méditer penser rire et pleurer ensemble. Une parenthèse d’une heure et demie où le théâtre continue avec un petit air de fête la belle conversation si urgente à renouer entre les poètes les mots la musique, bref la joie et les hommes. Je crois qu’une fois encore j’appellerais ce spectacle : ÉCLAT DE VIE…. Nouvelle version. »

Jacques Weber

Durée : 1h30
Spectacle en création

Spectacle disponible en tournée Janvier / février / Mars 2022